L'exposition est constitué de six toiles formant une oeuvre montée dans la vitrine de l'atrium du Théâtre Cercle Molière ainsi qu'une oeuvre photographique. Les toiles formes un paysage lègèrement abstrait des herbes des plaines sous la lumière d'une pleine lune. Le tout est réalisé par un procesus de cyanotype et de peinture. Le ciel prend forme en utilisant la lumière du soleil; sois un procesus ou les pigments brule permetant au ciel de prendre couleur, sauf ou la lumière fut blocké pour préserver la toiles brute et donner forme a une lune. L'oeuvre fait miroire au parc Lagimodière-Gaboury, s'inspirant des éléments de se paysage. Une deuxième oeuvre, celle-ci photographique est instalé sur le mur de pierre Tyndall. Une photo de vague capturé sur la rivière, offre des formes géométrique narullement complémentaire a celle retrouver dans la pierre Tyndall qui agis d'arrière plan a cet oeuvre.